robin des causses

le silence des agneaux

29 décembre, 2012

la petite TVA

Classé dans : Non classé — robin des causses @ 12:01

La ptite tva qui monte, qui monte…

Ca fait plaisir bien sur a notre gouvernement totalement à sec -qui pense qu’en ponctionnant au maximum les entreprises, il va relancer l’économie,  créer de l’investissement et surtout de l’emploi.

Dans notre « système social-que-tout-le-monde -nous-envie » il y a les producteurs et les prédateurs. Les producteurs font 100 pour cent de la richesse nationale. Les prédateurs en soustraient 56%. Pour leur usage personnel! Il en reste 44% pour les  producteurs. Pas contents, les producteurs? Moi je trouve que c’est beaucoup. L’état romain prenait tout. ça marchait très bien. ça s’appelait l’esclavage.Et l’Etat « moderne », pusillanime en diable,  s’ingénie à voir si c’est possible d’en prendre juste un peu plus à chaque loi de finance. C’est vrai qu’Il faut bien payer les frais de chauffage des employés du sénat, les palais et ministères moquetés; les collaborateurs-cireurs de pompes. Regardez les à la télévision sortant de l’élysée le sourire satisfait sur leurs lèvres roses et ourlées et montant dans leur limousine à chauffeur.

Non seulement il vous  reste 44% de votre production mais en plus vous ne faites rien pour l’emploi. Et voilà. Le gouvernement se demande si vous êtes vraiment des patriotes

Voyez la Lozere Nouvelle: intervention de monsieur le préfet. Il trouve les employeurs « frileux »; le chômage monte et ces messieurs de la Production n’engagent pas. Des employeurs pas « patriotes »,sans audace, pas courageux, quoi…

1) mais que fait Monsieur le Préfet dans sa préfecture, lui? Il engage un nouveau collaborateur tous les matins, peut-être? non: deux par heure. Et minimum. il a promis qu’en 639 heures et 20 minutes, il inverserait la courbe du chômage en lozère. Chiche qu’il le fasse puisqu’il connaît la recette!

2) pour nous donner de l’audace, à nous, petits employeurs si pusillanimes, si médiocres, carrément minables (selon la terminologie à la mode) il conviendrait qu’on arrête de nous envoyer les gendarmes chaque fois qu’on engage des collaborateurs. Qu(‘on soit traité avec respect et dans la dignité. Peut-être alors arait-on  envie d’être plus audacieux.

3)et pour nous donner un peu plus de « coeur au ventre », Monsieur le Préfet pourrait également s’interesser au niveau de ponctionnement de nos entreprises. Car ce que le fisc nous prend, nous n’en disposons plus, comme vient de me le chuchoter monsieur de lapalisse. Donc s’il veut des créations d’emplois, qu’il fasse savoir à qui de droit qu’il convient de cesser de nous prendre 57% de notre production. Et qu’on arrête d’augmenter la TVA tous les six mois.

 

Et surtout que personne n’oublie que grâce à notre travail, grâce à nos impôts, nous engageons et salarions à tour de bras, des préfets, des sous préfets, des dircab, des chefs de service et la bagatelle de 5 millions et demi de fonctionnaires, députés, ministres.

C’est pas de l’emploi, ça?

Franchement, avouez: est ce que la lettre d’engagement d’un employé vous a coûté un seul sou? hormis le timbre, bien sur! Non, bon! alors,soyez-le, patriote: faites comme le gouvernement qui engage 60 000 emplois d’avenir plus 43 000 postes d’enseignants. Il n’a pas un sou mais il engage. faites pareil, bord…!

 

Voyez monsieur Montebourg qui veut, lui, nationaliser les moyens de production. comme en 1920 à Moscou.Ca a tellement bien marché

Mais, après tout, serait-ce si grave, tout ça? imaginons qu’on nous nationalise: quelle détente, quelle aubaine!

Comme disait l’autre: joie, joie, pleurs de joie!!!

plus aucun problème avec les banques, le fisc, les politiques, la mairie, les préposés au courrier. Qui veulent bien le déposer mais refusent maintenant de le ramasseer

Accrochons nous: l’arrêt de travail, vous connaissez? notre cauchemar autrefois? un rêve partagé à partir de dorénavant.

Un souci dans l’entreprise? je téléphone au préfet, mon tuteur bien aimé. Il s’occupe de tout.

Oui, rêvons aux lendemains qui chantent, à la poule aux oeufs d’or,

Ah! les socialistes et l’économie, c’est un mariage d’amour. Et comme on dit que l’amour est aveugle, j’vous dis pas l’issue…

22 novembre, 2011

pierre spirito s’explique à l’antenne de france inter

Classé dans : Non classé — robin des causses @ 0:27

pierre spirito

21 novembre, 2011

Tourisme et transhumance, les deux mamelles de la L.

Classé dans : Non classé — robin des causses @ 23:26

Tourisme et transhumance, les deux mamelles de la Lozère

On fait vraiment dire aux chiffres ce qu’on veut. Il suffit de bien les choisir.  Le CDT se glorifie d’un ratio lit/nuitée meilleur que celui de l’Ardèche et quasi équivalent à celui de l’Aveyron.
Bravo ! 

Mais de quel « lit » parle-t-on ? Des lits d’hôtels, de gites, de mobil home ? 72% de taux d’occupation. Très bien. Mais sur l’année? sur six mois? 

Et combien de « lits » d’hôtel supprimés en Lozère depuis dix ans ? C’est un chiffre dont on ne parle pas trop. Pour la troisième année consécutive, la région Languedoc Roussillon -notre région- nous annonce des résultats touristiques « exceptionnels » (dixit monsieur Bourquin, son président).

Est ce que la Lozère peut annoncer sur trois ans la même progression : une progression de fréquentation donc de 18% si j’additionne bien, équivalente à l’addition des pourcentages de progression du Languedoc Roussillon sur la même période ?

Apparemment, nous sommes très loin de compte!  Et parlons des choses d’aujourd’hui, de 2011. de l’an de grâce 2011 : la fréquentation des hôtels en Lozère au mois d’Août a chuté de 8% . Pourquoi ? le directeur du CDT nous explique doctement -écologiquement- que le Conseil général fait tout pour éviter un tourisme de « masse ». louable effort avec des résultats oh combien incontestables. Mais, paradoxalement Le Conseil Général est unanime à vouloir la N 88 à « deux fois deux voies ». A condition donc -je suppose- qu’elle ne serve à personne ? En tout cas surtout pas aux touristes, si je comprends bien. Juste une « quatre voies » pour le fun. Non, pardon, pardon ! c’est pour certainement pour muscler l’agro-pastoralisme. Faisons un rêve : la transhumance des brebis à 110 à l ‘heure. Un troupeau dans chaque sens et des radars partout. Pour contrôler les flux. Comme aime le faire le directeur du CDT. Parce que imaginez une seconde le cauchemar: une transhumance de masse! non, allez, réconfortez-vous: rien ne sera « massif » en Lozère. Sauf l’altitude. 

Robin des Causses

réponse de Pierre Spirito à Alain Bertrand

Classé dans : Non classé — robin des causses @ 23:08

réponse Pierre Spiritoréponse Pierre Spirito

Le tourisme lozèrien est aujourd’hui en jachère

Classé dans : Non classé — robin des causses @ 22:40

Extrait de la Lozère Nouvelle du 21 Octobre 2011

Alain Bertrand vice-président du Conseil Régional s’est livré à un réquisitoire contre la politique menée à l’égard du tourisme en Lozère

« Dans ce secteur on connait en Lozère les pires difficultés. Il y a cinq millions de nuitées dans le département alors qu’on en dénombre 21 millions en Ardèche et 24-25 millions en Ardèche. En dépit des incantations et de l’autosatisfactions du président du CDT, le tourisme régresse depuis quinze ans en Lozère. Il n’y a pas de pilote dans l’avion. Le CDT passe son temps à essayer de vendre des séjours avec une centrale de réservation alors que chacun aujourd’hui utilise directement internet.

Les professionnels sont inquiets, l’Etat multiplie les contraintes et ne répond pas aux demandes des financements des professionnels.

Jacques Blanc réunit le CDT une fois par an pour explique à l’assistance qu’on est les meilleurs dans ce domaine, les gens ne se déplacent plus pour écouter ces fadaises. Le tourisme est en jachère alors que le territoire lozériens sont fantastiques

Nous avons les Gorges du Tarn et de la Jonte, les Cévennes, l’Aubrac, la Margeride, le Mont Lozère, les Causses, la vallée du Lot il y a vingt ans il, y avait trois fois plus de monde dans les Gorges du Tarn. »

9 novembre, 2011

bêler mais de travers

Classé dans : Non classé — robin des causses @ 19:39

Eh bien, bonjour.

Ravi de vous rencontrer. Depuis le temps que…mais je me présente: je fais partie des huit cents opérateurs « tourisme » qui faisons vivre le département de la Lozère à égalité avec l’agriculture, est-il de bon ton d’ajouter. Avec eux, avec vous, tous ensemble, nous pataugeons dans la transhumance et l’agro pastoralisme. C’est que nous vivons au pays des chèvres, des vaches, des brebis. Sur nos drailles,nous broutons ce que nous trouvons mais c’est comme qui dirait que l’herbe se fait rare. Pourtant nos bergers nous expliquent bien que tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles. Mais, comme Candide je cherche un soupçon de cohérence dans le discours. C’est pas simple! Je suis même habité d’un petit désir lancinant: celui de m’inscrire dans un projet collectif – dans une communauté de destin. A huit cents, ça devrait être possible, non?
Ce blog, c’est pour y aider. Ou tenter de le faire. Il va chercher à être un lieu de vérités. Non pas celle de l’Evangile. Celles juste du quotidien, de notre vécu de chaque jour. Au fond un lieu où à côté des voix de bergers, bien souvent tonitruantes, on va pouvoir, nous les brebis sans voix, oui, on va pouvoir bêler. Mais bêler autrement, différemment. D’une manière discordante si c’est ça notre vérité du moment. Discordantes? en Lozère? allez, courage. On va essayer. Il n’est pas nécessaire d’espèrer pour entreprendre, n’est ce pas ? Alors venez sur ce blog et enrichissons-nous de nos points de vue différents sur la vie de notre beau département.
Amicalement

Robin des Causses

 

La Boite à M.E, la boite à ... |
TOP SERVICES |
Résidence Malanou A.P |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Résidence La Prémontière Ba...
| fluctuat nec mergitur
| Préparation concours éducat...